Mais où mange-t-on au Brésil ? (De ce que j’en sais pour le moment)

Vous êtes à des kilomètres de chez vous, n’avez que 6$R (≈2,5€) en poche et avez impérativement besoin d’un en-cas ?

Pas de soucis, il vous suffit d’aller au coin de la rue et de franchir la porte (déjà ouverte) d’une Lanchonete !

PS : Prononciation -> Länechonetche (Cliquez sur les photos pour les agrandir)

                                   

Mais qu’est ce qu’une lanchonete ?

C’est un peu un bistrot à nourriture. Vous avez la plupart du temps un espace comptoir où — comme dans une patisserie — sont exposés en vitrine des en-cas, si vous voulez manger rapidement. Tout autour du comptoir central, des tables sont disposées pour ceux qui souhaitent avaler un repas plus consistant.

Dans les lanchonete chacun y trouve son compte : des plats de taille respectable pour les plus affamés (≈12-16$R), ou l’un des nombreux cheese-burger (≈5/6 $R) pour les adepte de nourriture rapide, ou encore un sucos (fruits + eau) ou une vitaminas (fruits + lait) (≈3/4$R) afin de convenir à ceux qui n’ont pas faim !

Évidemment la nourriture de lanchonete est tout de même a éviter tous les jours, et chose amusante, chaque lanchonete propose un menu du jour, qui est souvent le même dans TOUTES celle de la ville. De même les mets proposés varient très peu.

Bon, d’accord c’est compris ton histoire de lancho truc,
mais il n’y a pas QUE ça quand même !? 

Les lanchonete sont les plus nombreuses (au même titre que les pharmacies françaises), mais il existe à São Paulo tous les types de restaurant imaginable…

On peut s’engouffrer dans une Churascaria, restaurant où l’on peut manger à volonté : Un buffet est mis en place pour qu’on aille s’y servir et des serveurs tournent avec tout type de viande, ou de pizza (pizza au chocolat !). On peut y rester le temps qu’on souhaite . Les clients développent ici tout type de technique pour pouvoir avaler le plus possible de nourriture. Les prix varient, j’y suis allée une fois pour 20 $R (≈8€), mais je crois que ça fait partie des prix minimum.

Il existe aussi des lieux dans lesquels on paie la nourriture au poids. Le principe est simple, dans un buffet est exposé la nourriture et nous remplissons notre assiette de ce que nous souhaitons. À la fin, c’est la pesée et le verdict du prix ! Le prix du kilos varient beaucoup, j’en ai vu de 19$R à 29$R (de 8 à 11€ le kilo).

Ou simplement s’approcher d’un des marchands de rue qui vendent sur des chariots à roulette — un peu à la manière du célèbre « Beignet, Chou-chou, chocolat » des plages — des fruits, des hot dog, des pastels, du maïs grillés, des friandises.

Il existe aussi des marchands qui vendent des bijoux, des foulards, des DVD gravés et j’en ai même vu un qui vendait des tapis ! (Vendeur de carpette)

Les influences historiques

Dû à la forte immigration italienne, on peut re-trouver dans les quartiers italiens (Bella vista) les saveurs de la Botte européenne. Pizzeria etc.

De même, Le Japon a ses ambassadeurs et lorsqu’on se promène dans le quartier de Liberdade, on est totalement dépaysagé, au moins gustativement. Sushi-bar ou simplement supermarché asiatique…

Il y a eu aussi une importante influence libanaise. Ainsi on trouve quelques kebab (tout de même rare et ici c’est plutôt huppé) et des petits rayons dans les supermarchés.

Ci-apposé une photo prise dans un supermarché asiatique à Liberdade

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s